La taxonomie de Bloom

Comment construire des exercices avec la taxonomie de Bloom ?

“[La taxonomie de Bloom] permet d’identifier l’activité intellectuelle que vous sollicitez chez un élève lorsque vous lui demandez de répondre à un outil d’évaluation”

Alain Rieunier – Préparer un cours – ESF-Editeur – 2007

Aainsqatsi CC BY-SA 3.0

Les 6 niveaux de la taxonomie sont :

1) Connaissance (Mémoriser, réciter par coeur)

2) Compréhension (Dire dans ses propres termes)

3) Application (Appliquer ses connaissances)

4) Analyse (hypothèses, Conclusions, faits, Interprétations)

5) Synthèse (Réaliser une oeuvre personnelle)

6) Evaluation (Porter un jugement de valeur argumenté)

 

La taxonomie des objectifs éducationnels selon Bloom par Nesbit (Domaine public)

Donc, si je construis des exercices, dont l’objectif est “Savoir utiliser la taxonomie de Bloom” pour construire des outils d’évaluations :

Au niveau 1 Connaissance, il faudra savoir répéter la définition d’Alain Rieunier, voire d’autres définitions, et répéter les 6 niveaux de la taxonomie de Bloom.

Au niveau 2 Compréhension, je dois réexpliquer la taxonomie de Bloom avec mes propres termes :

La taxonomie de Bloom est un outil qui permet de distinguer différents niveaux d’activités intellectuelles dans toutes activités d’évaluation. Les niveaux sont du plus bas au plus haut : Connaissance, Compréhension, Application, Analyse, Synthèse, Jugement.

Le niveau 1 ou connaissance consiste à savoir répéter l’information apprise.

Le niveau 2 ou compréhension consiste à savoir expliquer l’information avec ses propres termes.

Le niveau 3 ou application consiste à savoir  appliquer ce que l’on vient d’apprendre.

Le niveau 4 ou analyse consiste à savoir déterminer des hypothèses, des conclusions, des faits, des interprétations concernant l’information.

Le niveau 5 ou synthèse consiste à réaliser une oeuvre personnelle à partir de l’information.

Le niveau 6 ou jugement consiste à porter un jugement critique argumenté sur l’information.

Au niveau 3 Application :

Je vais montrer plusieurs exercices d’évaluation et il s’agira de déterminer quel niveau de la taxonomie de Bloom est sollicité. Je suis en train d’utiliser le niveau 3 de la taxonomie de Bloom.

Au niveau 4 Analyse

On peut construire une hypothèse, des faits, des conclusions, des interprétations autour de la taxonomie de Bloom.

Par exemple:

Hypothèse : Si on enseignait la taxonomie de Bloom aux étudiants, ils pourraient développer leur autonomie d’auto-apprentissage pour développer leur capacité d’apprentissage. Je pense qu’on peut même enseigner la taxonomie de Bloom à des enfants à l’école maternelle. On peut tout à fait expliquer à un enfant qu’il retiendra mieux s’il explique ce qu’il a compris que s’il répète par coeur, …

Au niveau 5 Synthèse

Je vais construire des exercices d’évaluation en me servant de la taxonomie de Bloom.

Au niveau 6 jugement

Il s’agit de critiquer:

La taxonomie de bloom est-elle pertinente dans un dispositif d’apprentissage?

Quelles sont les avantages et inconvénients de la taxonomie de Bloom?

Schéma de François guité http://www.francoisguite.com/2007/03/la-taxonomie-de-bloom-et-la-creativite-schema/ (CC BY-NC-SA 2.5 CA)

Source :

François Guité, “La taxonomie de Bloom et la créativité”, mars 2007,[consulté le 12 août 2016], Disponible sur http://www.francoisguite.com/2007/03/la-taxonomie-de-bloom-et-la-creativite-schema

Pour aller plus loin :

Taxonomie de Bloom. In Wikipédia, l’encyclopédie libre [en ligne]. Fondation Wikimedia, 2003- [consulté le 12 août 2016]. Disponible sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Taxonomie_de_Bloom

 

Posted in Pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *